Logo Go Muslim GM Bleu

Convertie à l'Islam : Un témoignage d'amour pour Allah #2

Mots clés :

Dans cet article,

Une enfance, sans repère :

Mon histoire est assez simple. 

Je n’ai pas eu d’éducation religieuse pendant mon enfance (qu’elle soit islamique, chrétienne ou juive..). Avec le recul, je me rends compte que je n’avais aucun repère et que ma vie n’avait pas de « limite ». 

J’étais complètement égarée et pensais que Dieu n’existait pas – Qu’Allah me pardonne !

 

A l’école, mes amies étaient musulmanes :

Arrivée au lycée, je suis tombée dans une classe où la plupart des filles étaient musulmanes. Plus je passais du temps avec elles et plus je me posais des questions sur la religion. Je ne m’y intéressais pas vraiment, j’étais simplement curieuse. 

Allah avait déjà un plan pour moi.

 

L’arrivée de ma fille :

Un beau jour, Dieu me donna ma fille, al hamdoulillah. Cette naissance m’a beaucoup fait mûrir. En plus de cela, je continuais à être proche de mes amies Muslima. 

Mon cœur commençait à ressentir l’existence d’Allah petit à petit.

 

Je me suis tournée vers la science et le Coran :

Je me rappelle d’un jour où je me sentais très triste. J’avais invoqué Dieu sans même savoir comment faire. Je sentais mon amour pour Allah grandir tout doucement alors j’ai décidé d’acheter un Coran et de continuer à me renseigner.

 

La peur de me convertir :

Il m’a fallut plusieurs années avant de sauter le pas. Ce qui me faisait le plus peur était la réaction de ma famille. J’avais peur de la nouveauté, de ne pas être capable d’être une bonne musulmane. 

Et pourtant, au fond, je savais que c’était ma direction.

 

Le déclic :

Un jour mon amie m’a dit : « C’est le Sheytane qui t’empêche de te convertir, imagine tu meurs demain sans être musulmane? ». C’est à ce moment précis que j’ai eu le déclic. Pourquoi attendre plus longtemps ?

 

Le jour de ma conversion :

Le jour de ma conversion, tout à été très simple. Nous sommes parties à la mosquée – al hamdoulillah. J’ai alors récité la Chahada (profession de foi). Je me rappelle qu’au fur et à mesure que je répétais après l’imam, je pleurais et mes larmes coulaient de plus en plus, sans comprendre ce que je disais. C’est inexplicable.

 

C’était un moment fort en émotion que j’ai pu partager avec quelques sœurs de mon entourage, Allahouma Barik.

Aicha El Rhammad
Aicha El Rhammad

Je suis la modératrice du site. J’écris également des articles blogs que vous pouvez retrouver sur mon profil dans l’onglet « articles »

Lire + sur cet auteur

Que pensez-vous de cet article ?

Retrouvez nos derniers articles ici :

Femme écrivant et vérifiant un article, Bannière

Annuaire Go Muslim : Comment sont référencés les professionnels ?

portrait

par Aicha El Rhammad

  • 23 Mai 2024

Depuis sa création en juin 2021, Go Muslim a déjà référencé plus d’une 20 ene d’adresses en France, celles-ci sont sélectionnées et vérifiées minutieusement en fonction de certains critères. Dans cet article, nous vous indiquons nos étapes de vérification pour référencer (ou non) une entreprise dans notre annuaire Go Muslim. Pour se référencer sur Go […]

Femme signant un contrat au bureau

L'engagement : un pilier de l'éthique musulmane

par Aicha El Rhammad

  • 15 Fév 2024

Dans notre course effrénée vers le succès professionnel, il est parfois facile d’oublier nos valeurs qui guident nos actions. Pourtant, dans le noble Coran, Allah le Très-Haut nous rappelle sans cesse l’importance de l’engagement. Allah le Très-Haut a dit (dans une traduction rapprochée) : « Et remplissez l’engagement, car on sera interrogé au sujet des […]

Travail et Ramadan ; comment concilier les deux ? Bannière

Ramadan et bien-être au travail : conciliez les deux

editorial

par Aicha El Rhammad

  • 23 Jan 2024

Le Ramadan est un mois sacré pour tous les musulmans qui jeûnent du lever au coucher du soleil. Pour beaucoup de professionnels musulmans, gérer le travail et pratiquer sa religion peut être difficile. Aménager ses horaires de travail, bien communiquer, bien manger et contrôler son mental aident à concilier Ramadan et travail. La santé au […]