Logo Go Muslim GM Bleu

lundi 27 mai 2024

"Keri t'enseigne" - Nouvelle série YouTube

Nouvelle série YouTube – « Keri t’enseigne »

Dates et lieu

Date et heure

Du lundi 27 Mai. 2024 à 00h00 au lundi 27 Mai. 2024 à 23h59

Date et heure

Du lundi 03 Juin. 2024 à 00h00 au lundi 03 Juin. 2024 à 23h59

Date et heure

Du lundi 10 Juin. 2024 à 00h00 au lundi 10 Juin. 2024 à 23h59

Date et heure

Du lundi 17 Juin. 2024 à 00h00 au lundi 17 Juin. 2024 à 23h59

Date et heure

Du lundi 24 Juin. 2024 à 00h00 au lundi 24 Juin. 2024 à 23h59

Lieu

En ligne uniquement

Tarif

Présentation de l'évènement

À travers cette nouvelle série, « Keri t’enseigne », je souhaiterais partager mon expérience de professeure et, plus particulièrement, de professeure de philosophie.
Effectivement, passionnée par ce métier, mais aussi parfois dépassée, je propose à travers mon vécu prévenir avant – peut-être – de guérir certaines situations. En tant que jeune prof, il y a un tas de choses que l’on ne m’a pas dit et que j’aurai pourtant, ô combien, aimé entendre…
Que ce soient des anecdotes d’élèves en passant par les relations entre collègues, je vous livrerai dans cette série mon quotidien en tant que professeure. Les tips à savoir, les choses
à mettre en place, les erreurs à éviter…
En outre, le fait que j’enseigne la philosophie – cette matière qui effraie mais aussi, qui fascine – me laisse un champ de possibilités infini quant aux contenus que je propose.
J’essaie ainsi de partir du terrain, de la réalité, du vécu de mes élèves afin de les amener, ensuite, aux idées philosophiques et aux philosophes en eux-mêmes. Ce n’est pas toujours un pari gagnant, j’ai essuyé beaucoup de ratés, quelques réussites mais je me rends tout de même compte que c’est bien cette méthode qui porte le plus ses fruits. En ancienne bonne élève de prépa, je garde bien sûr ce goût du travail très scolaire mais je le réserve à certains élèves, que l’on peut dire, chevronnés.
Dans tous les cas, la meilleure des méthodes – quel que soit le domaine – reste de partir de là où autrui se trouve afin de l’amener au mieux là où on le souhaite.

A propos de l'organisateur

Kerima Chelbab, auteure de trois livres :

  • Les déchéantes petites nouvelles, 
  • Dix petits contes cauchemardesques
  • Le nacre des coeurs, Tome I
Ses deux ouvrages sont à retrouver chez Atramenta, ainsi que sur les différentes plateformes de ventes de livres en ligne.

Le parcours de Kerima Chelbab :

Titulaire d’un bac littéraire et d’un master de philosophie, Kerima Chelbab mesure le chemin parcouru. Professeure de philosophie, autrice, présentatrice du podcast littéraire “A Livre Ouvert”, présidente d’une association écologique et fervente militante du droit des femmes en Islam comme ailleurs, Kerima essaie – avec ses petits moyens et par sa plume – de redonner leurs titres de noblesse à ceux qui sont dans l’ombre et de replacer la pensée à sa juste place. Elle soutient ainsi plusieurs causes.

Le combat de Kerima Chelbab :

L’une des premières causes est le renouement de l’Islam avec la philosophie.
Non, l’Islam n’est pas en contradiction avec la philosophie, c’est bien ce qu’elle tente de prouver à travers ses divers contenus et réseaux, notamment à travers sa série “Dine & Think” sur Instagram.
À ceux que Le Plus Haut a appelés “doués d’intelligence”, Kerima essaie de montrer que la religion se nourrit de la pensée et vice-versa et enfin que la communauté doit renouer avec le premier ordre divin d’IQRA. L’un de ses supports favoris pour cela – en plus de ses livres – n’est autre que le podcast “A Livre Ouvert” qu’elle anime sur Instagram & YouTube avec Anna Fonseca, autrice et poète.
Ensuite, la gent féminine constitue aussi son cheval de bataille et, en particulier, les femmes musulmanes. Créatrice sur Instagram de la série “Femmes d’Islam, femmes d’exception”, Kerima tente de sortir – comme elle le peut – les femmes de certains clichés, mécanismes mentaux et fausses idées – souvent patriarcales et réductrices – que l’on tente, à travers les siècles, de leur imposer et les pousse à oser.
Oser – à travers sa relation au divin – à être celle que l’on est vraiment, profondément.
Oser – à l’exemple des grandes femmes de ce monde, musulmanes ou non – faire ce que l’on aime faire, ce que l’on sait faire, ce qui nous anime de l’intérieur.
Cesser de se cacher derrière des excuses qui n’en sont pas et mesurer l’ampleur de notre féminité : la femme est synonyme de persévérance, de courage, de patience…
Un autre de ses combats réside dans l’attention accordée à l’environnement, à la Création que l’on se doit – tout comme nos propres corps et esprits – de respecter, car elle est à l’image du Créateur. Elle a ainsi créé en 2020 son association des P’tites Mains de la Nature, agissant principalement sur Lille et Bruxelles et se chargeant de nettoyer des lieux naturels ou urbains.
À travers sa plume et ses écrits, elle essaie également de faire passer un message : celui de la beauté universelle présente à travers la spiritualité, cette voie privilégiée menant au Divin. La communauté musulmane se doit, à l’exemple des traditions spirituelles les plus anciennes, de renouer avec la verticalité, avec la relation la plus pure au Créateur, passant par le dhikr, cet exercice spirituel royal. Cela passe par l’observation réfléchie, la méditation externe et interne, l’amour sous toutes ses formes.
C’est ce que Kerima tente de faire passer par le biais de ses mots, parfois maladroits, souvent confus, mais toujours très sincères.

Tarif

Intervenants

Auteur

Mots clés