Une convertie témoigne et appelle à la tolérance

Une réflexion, puis des questions sans réponses

J’ai grandi dans une famille composée d’athées et de catholiques qui pratiquaient peu. J’ai toujours cru en Dieu mais j’étais agnostique. J’avais la certitude que quelque chose veillait sur moi sans pouvoir le prouver.

Ma réflexion a commencé très jeune. Je me suis longtemps posée des questions sans réponses. C’était le début de mon cheminement qui, un jour, allait bien me mener quelque part.

Là, où tout a commencé

En 2014, pendant un séjour à l’hôpital, je me suis retrouvée dans une chambre avec une autre adolescente musulmane et voilée. A l’époque, je n’avais jamais côtoyé de sœurs musulmanes et je n’avais pas l’habitude de parler de religion avec mes amies. Nous sommes très vite devenues amies et ses parents étaient très gentils avec moi. Après ça, nous sommes restées en contact.

J’ai toujours été admirative de son comportement et de sa bienveillance envers moi et envers les autres.

Un an plus tard, nous nous sommes retrouvées de plus belle. Mon cheminement avait évolué et j’étais sûre que la religion catholique n’était pas pour moi. Cette retrouvaille était l’opportunité pour moi de me renseigner un peu plus sur l’Islam. Grâce à mon amie, j’ai appris plein de choses qui m’ont donné envie de poursuivre dans l’étude de cette belle religion.

Vous préférez la version audio ? Découvrez la vidéo sur YouTube.

Des nouvelles bases

C’est après mon brevet des collèges que j’ai décidé de me reconvertir. J’avais 15 ans. Ce changement d’école et cette reconversion était pour moi une façon de repartir de zéro avec de nouvelles bases. Mon amie m’a accompagnée avec sa maman à la mosquée et tout s’est très bien passé al hamdulillah. Depuis ce jour, j’ai l’impression d’avoir toujours été musulmane.

Un appel à la tolérance

Pour conclure, je souhaite passer un message.

 

Je trouve que cette idée de témoignages de converti(e)s est super. C’est très enrichissant de découvrir le parcours des autres et de se remémorer le sien.

 

Il ne faut pas non plus oublier que les personnes qui se convertissent à l’islam sont d’abord des musulmanes à part entière. Elles ne doivent pas être jugées comme de simples « converties ».

 

Personnellement, je tolère difficilement ce terme car il est assez réducteur. Nous sommes musulman.e.s au même titre que les autres avec les mêmes droits et les mêmes obligations.

 

Faisons preuve de tolérance et d’ouverture d’esprit et adoptons un bon comportement. C’est notre devoir de renvoyer une bonne image de notre communauté et de notre religion qu’est l’Islam.

 

Combien de personnes hostiles à notre religion se sont finalement converties après avoir rencontré de bons musulmans ?

Retrouvez les autres témoignages :

Nov 23
Une convertie témoigne et appelle à la tolérance

Une réflexion, puis des questions sans réponses J’ai grandi dans une famille composée…

Oct 23
Convertie à l’Islam : Un témoignage d’amour pour Allah #2

Une enfance, sans repère : Mon histoire est assez simple.  Je n’ai pas eu…

commentaires

  • Aucun commentaire pour l'instant.
  • Ajouter un commentaire

    Vous êtes actuellement hors-ligne