Envie d’écouter cet article ? écoutez notre podcast maintenant !

Depuis longtemps, les hommes s’échangent des biens et des services en contre partie d’argent. Ainsi, vendeur et acheteur commercent ensemble dans le but de s’apporter ce que chacun peut difficilement avoir par lui-même.

L’activité commerciale est une activité noble en Islam. Selon notre Prophète Mohammed ﷺ – qui était lui-même commerçant avant la révélation – cette activité est une des meilleures façons de gagner son argent :

Un jour, on demanda au Messager d’Allah ﷺ quel gain était meilleur ? Il dit : « Ce que l’homme acquiert par le travail de ses mains et tout commerce licite. » (Rapporté par Al-Hakim dans son Moustadrak).

Allah nous a prescrit certaines conditions et recommandations pour encadrer le processus de vente afin que les hommes s’entendent sur leurs affaires et pour ne pas faire de tort à l’une ou l’autre des parties au contrat. «Ô les Croyants ! Que nul d’entre vous ne mange les biens d’autrui illégalement. » (Coran : 4/29).

Il y a donc 6 conditions pour que la transaction soit valide en Islam : l’accord mutuel, l’aptitude des partis, la propriété du bien, la licité de la chose, la connaissance du prix et sa mise à disposition.

Enfin, le commerce est considéré comme une adoration d’Allah qui permet de développer un bon comportement envers autrui et de faire le bien autour de soi. La Sunna prophétique nous donne quelques recommandations qui permettent aux hommes de commercer de façon éthique, solidaire et fraternelle : être honnête dans la vente, faire preuve de bonne foi etc.

Les 6 conditions de validité du commerce en Islam :

Une vente est valide en Islam dès lors que 6 conditions sont respectées :

1) Le consentement mutuel :

Acheteur et vendeur (ou leurs représentants) doivent être en accord sur le fait qu’ils souhaitent commercer ensemble. Le vendeur exprime clairement sa volonté de vendre sa marchandise et l’acheteur de l’acheter. “Le Messager d’Allah ﷺ a dit: “Les transactions ne peuvent être faites que par consentement mutuel.” Saheeh Sunan Ibn Maajah (# 2185)

2) L’aptitude du vendeur et de l’acheteur :

Ils sont deux personnes libres (non esclaves), adultes, sains d’esprit et raisonnés. Shaykh ‘Uthmaan an-Najdee dit, “Ainsi les achats et les ventes d’un enfant ou d’un fou, sans permission de son tuteur sont invalides.[…]” Hidaayatur-Raaghib (p.468) 

Dans le droit français, cette condition est appelée la capacité juridique.

3) La propriété du bien :

Pour éviter un risque de non remise du bien, le vendeur doit posséder la marchandise ou le bien qu’il propose a la vente. Le Messager d’Allah ﷺ a dit : ”ne vous vendez pas ce que vous n’avez pas.” (rapporté par Abu Daawud dans son Sunan #3503). 

On ne peut pas vendre la maison de son voisin ! A moins d’avoir son accord et d’être considéré comme le propriétaire du bien par délégation.

4) La licité de la chose :

Les transactions commerciales ne peuvent concerner la vente de porc, d’alcool, jeux de hasard… tout ce qui est interdit de consommer. Notre bien-aimé prophète ﷺ a dit : “Certes, Allah et Son Messager ont interdit la vente de l’alcool, de la bête morte, du porc et des statues !” (Rapporté par Al Boukhari et Mouslim – version complète du hadith ici)

D’après Abou Al ‘Ala : ‘Othman Ibn Abi Al ‘Ass رضي الله عنه a envoyé certains de ses servants pour faire du commerce. Lorsqu’ils sont revenus, il a dit : « Qu’avez vous ramené ? ».

Ils ont dit : Un commerce, qui lorsqu’on investi un seul dirham, en rapporte dix.

Il a dit : « Qu’est-ce que c’est ? ».

Ils ont dit : Le vin.

Il a dit : « Le vin ! Alors qu’il nous a été interdit de le boire et de le vendre ?! ».

Alors il a ouvert les bouchons des récipients et les a renversé.

(Rapporté par l’imam Dhahabi dans Siyar A’lam An Noubala et authentifié par Cheikh Shouayb Arnaout dans sa correction de cet ouvrage vol 2 p 375)

5) La connaissance du bien et de son prix :

Toutes les caractéristiques du bien doivent être claires, connues et fixées. Toutes les transactions qui dépendent du hasard ou aléatoires sont interdites. 

Par exemple : Dans le cas de l’immobilier, la vente à viager fait partie des transactions commerciales non autorisées car nous ignorons la date de remise du bien.

6) Disponibilité de la marchandise :

Le vendeur doit être certain qu’il pourra remettre / livrer les marchandises au moment de la vente. 

Toujours dans l’exemple de l’immobilier : Selon la majorité des savants, l’achat sur plan est permis, car il est considéré comme une demande de fabrication sous commande : Al-Istisna‘. Néanmoins, celui qui achète un bien en phase de plan n’est pas autorisé à le revendre.

Fruits et légumes

Le comportement du vendeur en Islam :

La sunna de notre Prophète Mohammed ﷺ nous donne quelques recommandations et traits de caractères qu’il est bon d’avoir lors d’une transaction commerciale :

La sincérité :

C’est une qualité très récompensée car le Prophète ﷺ a dit : « Le commerçant sincère et honnête sera avec les prophètes, les véridiques et les martyrs » (Rapporté par At-Tirmidhi et Al-Hakim et qualifié d’authentique par Al Albany dans Sahih At-Targhîb).

L’honnêteté concerne plusieurs points :

  • Préciser lorsque le bien / la marchandise présente un défaut :

Il doit préciser les défauts qui se cachent dans la marchandise s’il y en a. Le Prophète ﷺ a dit : « Il n’est permis à personne de vendre quelque chose sans en préciser les vices cachés. » (Rapporté par Ahmad).

  • Etre de bonne foi et transparent :

Le vendeur doit faire preuve d’honnêteté et de transparence par rapport à ce qu’il vend, tout en craignant Allah عزّ وجلّ. Ceci est mieux pour lui car selon La Parole du Très Haut :

Le Prophète عليه الصلاة والسلام a dit : «Le mensonge fait vendre la marchandise mais efface le gain (Al-Bukhârî n°2087, Muslim n°1606).

La générosité :

Les musulmans doivent se montrer généreux dans la vente et l’achat, parce que c’est un moyen de renforcer leurs liens :

Le Prophète ﷺ a dit : « Puisse Allah faire miséricorde à celui qui se montre généreux quand il vend, quand il achète et quand il réclame le paiement d’une dette. » (Rapporté par Al Boukhari).

La justice :

Etre juste avec les autres fait parti du comportement du musulman pieux lorsqu’il s’agit de fixer le prix de sa marchandise. Il peut arriver de devoir baisser le prix de la marchandise pour quelques clients n’a rien de mal.

« […] soyez équitables car Allah aime les gens équitables. » (Coran 49/9).

L’Islam exige que les Musulmans agissent d’une manière qui assure une justice entre les hommes.

Augmenter le prix de vente à un prix beaucoup plus élevé que celui du marché est une forme de tricherie. Il en découle des ventes faites grâce à l’ignorance et la naïveté des gens (texte ici). Appliquer un prix juste vise finalement à lutter contre la concurrence déloyale et la spéculation.

Ce point est confirmé par la parole du Prophète Mohammed ﷺ : « Ne surenchérissez pas sur une marchandise afin de tromper les autres » [rapporté par al-Boukhâriyy et Mouslim].

D’après Khalid رضي الله عنه , le Prophète (ﷺ) a été interrogé concernant le meilleur revenu. Il a répondu: « Une vente dans laquelle il n’y a pas de tromperie et le travail d’un homme de sa main ».

(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1689, Hadith Sahih li Ghayrihi)

La bienveillance et la tolérance :

La douceur et la conciliance dans la vente et l’achat sont deux qualités importantes. Jâbir رضي الله عنه relate que le Messager d’Allah ﷺ a dit : « Qu’Allah fasse miséricorde à un homme conciliant lorsqu’il vend, lorsqu’il achète et lorsqu’il réclame son dû.” (rapporté par Al Boukhari). Le hadith montre ici que le musulman doit être souple lorsqu’il vend, et qu’il n’est pas ferme sur le prix de vente.

La bonne parole :

Elle consiste à ne pas jurer sur Allah et dire “Wallah” dans le processus du commerce. Le serment (le fait de jurer par Allah) aide à écouler la marchandise mais en détruit le profit Le Hadith est authentique il est rapporté par Bukhari 8/275 et Muslim 1606. Ce hadith montre qu’utiliser le nom d’Allah pour conclure une vente est à éviter.

Le respect du lieu :

Allah nous a permis de vendre sur les marchés mais pas dans les mosquées car le lieu est inadapté au commerce : Selon les paroles rapportées par Abou Houreira رضي الله عنه , le Prophète ﷺ a dit: « Si vous voyez quelqu’un vendre ou acheter dans la mosquée alors dites: -Qu’Allah fasse que ton commerce ne soit pas fructueux ».

(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1321 qui l’ authentifié et Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi)

Il faut en comprendre que les mosquées sont construites pour adorer Allah, L’invoquer, s’instruire, etc.. Les musulmans se doivent donc de les préserver de tout vacarmes, discordes et cris.

Par contre, il n’y a pas de mal à vendre à l’extérieur, aux portes de la mosquée.

Aussi, le respect du lieu inclue que les musulmans doivent être respectueux du lieu qu’ils empruntent pour leur commerce. Ils doivent quitter les lieux en ramassant leur déchets par exemple. L’adoration envers Allah ne s’arrête pas au fait de prier, jeûner, etc… mais elle englobe d’autres prescriptions divines qui protègent la vie.

Ainsi, le respect de l’environnement est un acte d’adoration. Comme le sens de ce verset : « Sois bienfaisant envers les autres comme Dieu l’a été envers toi. Ne favorise pas la corruption sur Terre, car Dieu n’aime point les corrupteurs. » [Coran, s. 28, v. 77]

Et Allah sait mieux.

CommerceIslam

Envie de soutenir les tijaras de la communauté ?

Retrouvez des librairies islamiques pour vous procurer des livres traitant cette thématique.

Vous pouvez vous rapprocher d’une mosquée proche de chez vous pour toutes questions concernant le commerce en Islam. 

N’oubliez pas de soutenir les commerces des frères et sœurs en Islam. Notre annuaire est là pour vous aider dans votre recherche ! Go Muslim répertorie l’ensemble des pros Muslims et associations de la communauté musulmane afin de faciliter la recherche d’un service un d’un bien :

Référencez votre société dès maintenant !

Vous avez un commerce, société, association et souhaitez vous faire connaître auprès de la communauté musulmane ? Référencez-vous dès maintenant en cliquant ici.

commentaires

  • Aucun commentaire pour l'instant.
  • Ajouter un commentaire

    Vous êtes actuellement hors-ligne